« Une capture extraordinaire. Le général John Ligonier à la bataille de Lawfeld (2 juillet 1747) »

Article publié dans :

Carnet de la Sabretache (revue éditée par la Société de la Sabretache, Paris), n° 208, septembre 2016, p. 38-42.

Un exemplaire de la revue peut être commandé sur Internet ICI.

 

 

Résumé introductif :

Lors de la bataille de Lawfeld, pendant la guerre de Succession d’Autriche, le général anglais John Ligonier était un des principaux chefs de l’armée des « Alliés ». En fait, c’était même le plus important des chefs militaires après le duc de Cumberland. Pour la campagne de 1747, ce dernier commandait l’armée coalisée des Autrichiens, des Anglais et des Hollandais, opposés aux Français sur le théâtre d’opérations de Flandre. Ligonier, qui commandait la cavalerie anglaise, était le bras droit de Cumberland (il avait du reste commandé le contingent anglais en Flandre en 1746). La bataille de Lawfeld fut gagnée par les Français, quoique de façon mitigée. Or, parmi quelque 2000 prisonniers de guerre, les Français prirent le général Ligonier ! Sa capture fut très remarquée dans le public. Parce que c’était un général de premier plan, mais aussi parce qu’il fut capturé d’une façon tout à fait incroyable, au terme d’une journée où son rôle fut proprement extraordinaire. Le roi de France était alors sur le théâtre d’opérations ; au soir de la bataille, il reçut Ligonier à sa table avec l’urbanité du temps. Puis, on eut l’idée d’utiliser le général anglais à des fins diplomatiques, pour négocier une paix générale, comme cela avait été le cas lors de la capture du maréchal de Belle-Isle en 1744…