Co-direction de l’ouvrage suivant :

Rudolf JAUN, Michael OLSANSKY, Sandrine PICAUD-MONNERAT, Adrian WETTSTEIN,

An der Front und hinter der Front: der Erste Weltkrieg und seine Gefechtsfelder.

Au front et à l'arrière : la Première Guerre mondiale et ses champs de bataille.

Zurich (Suisse), 2015.

En pièce jointe / Im Anhang

==> En suivant le lien hypertexte ci-après, vous aurez accès à la table des matières, à la préface et à l’introduction du livre, à la fois en allemand et en français.

==> Auf dem folgenden Hyperlink finden Sie den Inhalt, den Vorwort und die Einleitung des Buches, sowohl auf Deutsch als auch auf Französisch.

Bitte clicken Sie auf / SVP cliquer ICI.

 

Résumé du livre en français :

(Für die Zusammenfassung des Buches auf Deutsch, siehe unten)

Dans ce volume, 17 contributions d’historiens de stature internationale apportent une compréhension renouvelée des aspects majeurs de la Première Guerre mondiale. Non seulement cette guerre entraîna dans son sillage toutes les puissances mondiales, mais jamais auparavant une guerre n’avait occasionné autant de dépenses sur une aussi longue durée : au front autant qu’à l’intérieur des pays belligérants (sur le front intérieur), on vit un accroissement extrême de l’effort de guerre. Les différents protagonistes s’efforcèrent de favoriser la victoire sur le front par l’accélération de la production et la mobilisation entière de leur pays ; ce qui conduisit à une transformation des forces armées et de la conduite au combat, mais aussi à une conduite désormais totale de la guerre, en mettant au service de la guerre, dans chaque pays, toute la société et sa culture. Après la guerre, les élites politiques et militaires tirèrent, sur de nombreux plans, des « enseignements » des événements et évolutions des années 1914-1918. Les interprétations de cette guerre par la société, la mémoire des événements et les commémorations furent tout aussi nombreuses et sujettes à controverse

Zusammenfassung des Buches auf Deutsch:

Der Erste Weltkrieg zog alle Weltmächte in seinen Bann. An der Gefechtsfront und an den Heimfronten unternahmen die Kriegsmächte unvergleichliche Anstrengungen. Mit vielfach erhöhter Produktion und umfassender Mobilisation versuchten sie, den Erfolg an der Gefechtsfront zu erzwingen. Dies führte zu einem Wandel der Streitkräfte und der Kampfführung, aber auch zu einer Totalisierung der Kriegsführung unter Einbezug ganzer nationaler Gesellschaften und ihrer Kultur. Nach dem Krieg zogen die politischen und militärischen Eliten 'Kriegslehren' von ganz unterschiedlicher Tiefe. Ebenso intensiv und umstritten waren die gesellschaftliche Verarbeitung und das Gedenken an diesen Krieg. Der Band vereint 17 Beiträge, verfasst von international renommierten Historikerinnen und Historikern.