« La petite guerre au xviiie siècle en Europe : une mise au point bibliographique »

 

[Une introduction historiographique et problématique précède une bibliographie commentée – les ouvrages et articles retenus sont commentés individuellement. L’introduction est publiée en français (p. 177-186) et en anglais (p. 187-194).]

Bibliographie Internationale d’Histoire Militaire, t. 26, Centre général Guisan, Pully (Suisse), éditions Thesis Zurich, 2005, p. 177-225.

Vous trouverez ICI la copie intégrale de l’introduction en anglais (avec l’aimable autorisation de la BIHM).

 

Résumé introductif :

Cet article se veut un outil précis et fouillé à l’usage des chercheurs souhaitant approfondir le domaine de la petite guerre et des troupes légères (mise à jour, 2005).

Depuis un article d’André Martel paru dans la Revue Historique en 1971, la communauté des historiens militaires en France n’a cessé périodiquement de souligner jusqu’à nos jours – avec des approches actualisées – le renouveau de cette histoire militaire. L’intérêt pour la petite guerre s’inscrit dans ce mouvement. Il a été porté aussi par la réalité de beaucoup des conflits d’aujourd’hui, dits « de basse intensité », dans lesquels la tactique des troupes légères d’autrefois, alternative à la bataille, trouve son avatar contemporain. L’article attire d’abord l’attention sur la plus ou moins grande pertinence de l’emploi de l’expression de « petite guerre » dans l’historiographie, en français, en allemand et en anglais. Il procède ensuite à la généalogie de l’étude de la petite guerre à l’époque moderne (xvie-xviiie siècles), en France et dans les mondes anglo-saxon et germanique. Il pointe enfin le problème du cloisonnement des travaux, entre les périodes historiques comme d’un pays à l’autre.